Office building

Blesstia est une société pharmaceutique composite produisant des produits homéopathiques et biopharmaceutiques.A travers ses produits et ses actions, Blesstia vise à surmonter les écarts entre les diverses approches thérapeutiques, d’atténuer les attitudes opposées chez les professionnels de la santé, faire cesser les batailles, arrêter les guerres et démontrer que l’indépendance, le respect mutuel et la collaboration saine de deux adversaires est une chose positive, essentiellement pour les patients et la santé publique. Tout cela est conforme à la Politique de Responsabilité Sociale de notre société et constitue une valeur fondamentale qui détermine nos activités.

Le fait de gérer une compagnie pharmaceutique représente une énorme responsabilité envers nos clients et nos employés et la santé publique. La responsabilité constitue un fondement pour un fonctionnement sérieux et elle est guidée cette responsabilité par nos valeurs essentielles qui sont l’intégrité, le respect, l’excellence et les qualités de leadership dans toutes nos actions. Nous traitons les personnes avec respect, nous les écoutons, attachons une grande valeur aux opinions différentes, et accordons un retour d’informations constructif.

Etant donné ce sens de la responsabilité nous avons commencé à procéder à une évaluation pour découvrir les sujets les plus importants pour notre fonctionnement en tant que société pharmaceutique composite ayant l’objectif de travailler sur les deux tendances thérapeutiques principales qui sont l’allopathie et le traitement chimique ou traitement conventionnel et l’homéopathie en tant que le représentant de Complémentarité et de Médecine Alternative (CAM). Certains soutiennent que ces tendances thérapeutiques sont complètement différentes, séparées, inflexibles et adverses l’une envers l’autre et de ce fait poussent les patients vers le dilemme suivant : « traitement conventionnel ou homéopathie ». Notre évaluation a révélé un très grand désarroi et parfois des tendances schizoïdes  de la part des patients sous la pression de ce dilemme qui est critique pour leur santé. Pour eux, il s’agit d’un dilemme entre maladie et bien-être, entre vie et mort. La plupart du temps, les représentants de ces deux tendances thérapeutiques soutiennent qu’il n’y a pas de traitement hors de leur pratique et, ce qui est encore plus bouleversant, que l’utilisation de l’autre traitement mènerait quasi certainement à la mort. Nous, pour notre part, avons essayé de penser hors de ces deux cadres et après quelques décennies de recherche clinique nous avons découvert que les deux traitements ont leurs atouts et leurs faiblesses. Aucun d’entre eux n’est parfait étant donné que la médecine est encore en pleine évolution et aucun de ces traitements n’est en droit d’affirmer être la thérapie absolue.

Certains soutiennent que ces tendances thérapeutiques sont complètement différentes, séparées, inflexibles et adverses l’une envers l’autre

Ce n’est pas vrai. Nous avons prouvé qu’ils peuvent s’associer harmonieusement à l’avantage du patient.

Nous avons aussi découvert que, d’un point de vue historique, la controverse et l’opposition ont commencé depuis le côté de l’homéopathie, il y a de cela deux siècles, lorsque la médecine conventionnelle était plus naturelle et moins chimique que de nos jours. L’homéopathie était le système thérapeutique académique pour plus d’un demi-siècle et même de nos jours nous pouvons voir l’énorme statue de Hahnemann, le fondateur de l’homéopathie, au site du campus de la Faculté de Médecine de Washington. Plus tard, suite à l’évolution de la chimie pharmaceutique et la découverte des premiers antibiotiques, la médecine conventionnelle est devenue leader dans le secteur pharmaceutique et l’homéopathie a endossé le rôle de la médecine complémentaire ou alternative jusqu’à présent, mais la guerre entre les deux camps n’a pas cessé tout en créant des dangers pour la santé publique.

Certains patients orientés vers la Médecine Alternative et Complémentaire (CAM) perdent l’opportunité de bénéficier de la médecine conventionnelle et certains patients orientés vers les préparations chimiques perdent l’opportunité de bénéficier de l’homéopathie. Bien sûr ici n’est pas le lieu ni le temps de juger quel traitement est le meilleur parce que tout simplement il s’agit d’un non-lieu pour ce qui est de la comparaison. Il n’y a pas à mélanger les choux et les carottes. Les deux sont bons mais différents. Le professionnel de la santé est le seul qui a le savoir et la tâche de décider du traitement, et le patient, selon la qualité des informations détenues, se trouve parfois en position de négocier. Finalement, le fait de taire cette bataille donne l’opportunité aux patients de tirer le meilleur profit des deux traitements et de ne pas avoir à se trouver devant le terrible dilemme du choix entre les deux camps. Une de nos responsabilités est d’atténuer les attitudes, de surmonter les écarts, d’effectuer un compromis et de soutenir la santé publique à travers l’application réaliste et évidente des deux traitements sans oublier que chacun d’entre eux a la tâche éthique de respecter l’autre en faveur du bénéfice final pour le patient.

Ces trouvailles constituent à présent la plateforme globale que nous allons utiliser pour proposer nos activités de Responsabilité Sociale. L’accès aux médicaments et les relations de communauté sont aussi parmi nos responsabilités.

Nous sommes fiers d’aider à l’amélioration de l’accès à l’ensemble et à toute sorte de médicaments pour les patients, sans aucun préjudice.

Ces efforts offrent l’alternative d’effectuer des ordonnances intégrées à des médecins appartenant à des spécialités médicales qui sont parfois rigides et adhèrent totalement à leurs orientations en perdant ainsi l’opportunité de discuter avec leurs patients et de les protéger. Les patients orientés vers les CAM tendent toujours plus à appliquer l’homéopathie et c’est pour cette raison qu’ils sont prêts à refuser ou à arrêter un traitement chimique qui pourrait leur être bénéfique. Si un médecin conventionnel n’est pas apte à communiquer avec le patient il est tout autant inapte à le protéger.

L’opportunité de servit la population des professionnels de la santé et des patients constitue aussi un des plus grands défis de notre société.

Nous nous efforçons aussi à améliorer les médicaments par l’innovation et en les rendant le plus efficaces possible, en aidant ainsi les sociétés et les patients à gérer leur état plus facilement et avec plus d’efficacité. Nous nous efforçons de mener à bout notre vision en construisant une plateforme vibrante qui tire le meilleur profit des capacités de leadership de la Synthèse Homéopathique Pharmaceutique et, en même temps, de notre imminente excellence dans la spécialité du champ de la biopharmaceutique pour la nano médecine après l’achèvement de notre recherche rigoureuse spécialisée en thérapies géniques.

Chaque histoire a un début et l’histoire de Blesstia commence par la production homéopathique mais, suite à la production simultanée de biopharmaceutique, notre société soumettra sa candidature en tant que la première compagnie pharmaceutique composite au monde. Notre voyage sera long ; nous sommes impatients de le continuer avec vous, parce que c’est pour vous que nous travaillons.